samedi 13 janvier 2007

History is Made at Night 1937


Le Destin se Joue la Nuit
Un Film de Frank Borzage (1937)
Irene Vail (Jean Arthur) tente de divorcer de son époux, un milliardaire à la jalousie maladive. Pour la récupérer, il paye son chauffeur pour compromettre son épouse dans sa chambre d'hôtel. Mais, Paul (Charles Boyer), qui est dans la chambre voisine surprend les éclats de voix d'Irene. Il intervient en se faisant passer pour un voleur de bijoux; puis emmène Irene, effrayée, dans un taxi.



Paul: Do you mind, if I do?

Irene: No!



Paul: Oh! I'm sorry. The clasp is bent.








Paul: There!

Irene: But, why?

Paul: Don't you want them?

Irene: But, you're a thief!

Paul: I beg your pardon!

Irene: Oh, I'm so sorry…

Paul: I was in the room next door. I was putting a friend of mine to bed who had a little too much to drink. I couldn't help but become very much interested in that unusual little scene you were playing.

Irene: Oooh!

Paul: The reason I kidnapped you was to return your jewels.

Irene: Oh! But why did you take them?
Paul: If I didn't make believe I was a thief, my presence would have compromised you, I think, as much as your chauffeur's.

Irene: Oh! I'm awfully sorry!
Paul: I forgive you.
Irene: Where are you taking me?

Paul: I would think you'd like to do a little thinking before you go back. We are just riding around.

Irene: Oh! All I seem to say is oh! Yes, I must think. Did you say something about a cigarette?



Irene: Thank you! Yes, I must think.

Paul: Have you thought?

Irene: Yes, but I don't seem to be getting anywhere…

Paul: Maybe, a little drink would help!

Irene: Where?

Paul: Leave it to me! I know the best champagne in Paris.

Irene: Tonight, I don't care if it's the worst.

Paul: Driver! To the Château Bleu!

4 commentaires:

Rose a dit…

Je viens de voir ce très beau film ( oh la séquence de " Coco ", la fin assez surprenante, les chaussures dans l'air, quelle beauté ) : c'est mon premier avec Jean Arthur et mon premier avec Charles Boyer ( il a eu une triste mais très romantique mort par ailleurs ). Ils illuminent vraiment l'écran, j'aimerais beaucoup voir d'autres films d'eux, en aurais-tu à me conseiller ?

Sibylle

Ann Harding a dit…

Pour Jean Arthur, c'est difficile: elle est toujours formidable! Il y a bien sûr les Capra: Mr Deeds, You can't take it with you et Mr Smith . Et puis, un excellent Hawks: Only Angel Have Wings, plus deux films de G. Stevens: The Talk of the Town (avec Ronald Colman) et The More The Merrier. Pour Boyer, je te recommande Love Affair de McCarey et Gaslight de Cukor.

Christophe a dit…

salut

j'ai vu ce film récemment. Il m'a fait pensé au premier Elle et lui-film que j'adore. Charles Boyer en séducteur français évidemment, mais aussi le paquebot, le ton qui s'aggrave subtilement...
c'est intéressant de voir que l'amour fou habituellement traité de façon lumineuse chez Borzage est ici ce qui motive le méchant qui provoque un naufrage par dépit amoureux !
Juste un grief: le personnage du cuisinier, faire-valoir assez agaçant.

P.S: avec Charles Boyer, je conseille vivement La folle ingénue, mon film préféré de Lubitsch ainsi que Madame de...

Ann Harding a dit…

Merci Christophe pour tes commentaires. J'aime aussi bq 'Cluny Brown', 'Love Affair' & 'Madame de...' avec Boyer.