dimanche 13 février 2011

Ditya Bolshogo Goroda 1914

L'Enfant de la Grande Ville

Un film d'Evgenii Bauer avec Elena Smirnova, Mikhail Salarov et Arsenii Bibikov

Maria (E. Smirnova) est issue d'un milieu pauvre. Elle est devenue couturière, mais elle rêve d'une vie meilleure. Un jour, elle croise dans la rue Viktor (M. Salarov) qui est à le recherche d'une femme innocente et désintéressée...

Ce film de quatre bobines de Bauer suit la destinée de Maria qui de pauvre petite couturière se transforme en monstre d'égoïsme et de cupidité. Il manque une partie du prologue du film qui nous montrait l'enfance de Maria. Si le film n'est pas tout à fait aussi réussi que d'autres Bauer, il est néanmoins fascinant à bien des égards. Avec le gros plan d'Elena Smirnova qui regarde rêveuse, par la fenêtre, la grande ville qui s'étale à ses pieds, il réussit à nous faire ressentir les espérances et la mélancolie de la jeune femme. Sa transformation en mondaine gâtée et vaniteuse est relativement rapide et pas entièrement convaincante. La caméra bouge d'une manière remarquable durant une soirée dans un cabaret avec un travelling étonnant. Bauer utilise aussi les surimpressions pour nous faire entrer dans les pensées de ses personnages. Aucun effet n'est gratuit. De même que l'utilisation incroyablement habile de draperies ou de rideaux qui fractionne l'espace, révèlant une autre partie de l'action. La fin est d'un extrême férocité montrant le cadavre de Viktor (qui s'est suicidé) sur les marches de la maison de Maria. Celle-ci enjambe son corps sans montrer beaucoup d'émotion. A nouveau, le jeu des acteurs est remarquable et la composition des images montre la maîtrise de Bauer.

Aucun commentaire: