lundi 14 juin 2010

La Maison du Mystère 1922 (II)


Un film en 10 épisodes d'Alexandre Volkoff
(2ème partie)
-4-L'implacable verdict
-5-Le Pont Vivant
-6-La Voix du Sang
-7-Les Caprices du destin
Corradin (C. Vanel) cherche toujours à retrouver les clichés compromettants mais Rudeberg (N. Koline) est plus malin que lui. Corradin repère la cachette de Julien (I. Mosjoukine) dans une ancienne citerne et écrit une lettre anonyme pour le dénoncer à la police. Il est arrêté et condamné à 20 ans de travaux forcés. 7 ans passent. Corradin essaye toujours vainement de séduire Régine (H. Darly). Elle le repousse. Le bûcheron Rudeberg travaille dans les serres du château et l'éducation de son fils est payé par Corradin. Christiane (Simone Genevois) a maintenant 10 ans et elle déteste Corradin. Régine de son côté a reçu une lettre de Julien apportée par un bagnard. Il lui dit de se méfier de Corradin.Régine relit les journaux de l'époque du procès de Julien puis consulte les pièces du dossier chez le juge. Elle trouve la lettre anonyme et comprend que Corradin en est l'auteur, mais ne peut le prouver. Julien s'évade du bagne sur un train avec quelques co-détenus. Ils traversent ravins et rivières. Julien est blessé par une balle mais réussit à rejoindre la mer où il prennent un petit bateau. Corradin apporte à Régine un journal annonçant la mort de Julien lors de son évasion.Rudeberg se promène dans les ruines d'une abbaye et Corradin le suit révolver au poing pour le tuer. Il tombe sur un vagabond et le laisse partir. Il n'a pas reconnu Julien qui est méconnaissable avec sa barbe et ses cheveux longs. Chemin faisant, Julien rencontre la petite Christiane (Simone Genevois) qui elle reconnaît son père. Il lui fait jurer le secret sur leur rencontre. La guerre de 1914-1918 éparpille les destinés.Après à la guerre, Corradin harcèle toujours Régine. Christiane (F. Mussey) est maintenant une jeune femme amoureuse de Pascal (V. Strijevsky) le fils de Rudeberg. Julien ayant été démobilisé est embauché comme clown dans un cirque. La famille complète s'amuse de son numéro sans le reconnaître. Il quitte le cirque brusquement et se fait embaucher sous un faux nom comme contremaître dans sa propre usine dirigée par Corradin. Il veut prouver son innocence une bonne fois pour toute....

Comme vous pouvez le voir, les péripéties sont nombreuses et inattendues! Vanel raconte que Mosjoukine attrapa la fièvre typhoïde durant le tournage et perdit tous ses cheveux. Il continua néanmoins à tourner malade. Son crane chauve fut utilisé pour son rôle de bagnard. Les séquences de l'évasion sont pleines de suspense et de morceaux de bravoure comme la traversée d'un ravin où les bagnards s'accrochent à des cordes pour offrir à Julien un pont de leur corps. :shock: Les retrouvailles entre le père et la fille sont également un grand moment d'émotion, sans aucune mièvrerie. La petite fille de 10 ans qui joue le rôle de Christiane est Simone Genevois qui en 1928 sera Jeanne d'Arc dans le film de Marco de Gastyne. Mosjoukine montre l'étendue de son talent passant du bagnard, au vagabond puis au clown triste d'un cirque ambulant. Toujours juste et émouvant. La suite au prochain numéro!



Aucun commentaire: