jeudi 8 juillet 2010

L'Enfant du carnaval 1921

Un film d'Ivan Mosjoukine avec Ivan Mosjoukine, Nathalie Lissenko et Paul Ollivier

Octave de Granier (I. Mosjoukine) est un noceur patenté qui fait la fête tous les jours au milieu du carnaval niçois. Un jour en rentrant au matin, fort éméché, il trouve un bébé abandonné devant sa porte. Il ramasse le nourrisson et se transforme en papa-poule...
Ce film réalisé par Mosjoukine a été tourné à Nice. Il a lui même écrit le scénario du film qui combine des éléments du mélodrame à la française avec du comique et une touche tragique typiquement russe. Visuellement, le film profite de l'excellent travail de F. Bourgassoff, un superbe opérateur russe. Une séquence délicieuse montre une ligne de noceurs -très éméchés- en goguette en ombres chinoises sur la Promenade des Anglais. Mais, c'est Mosjoukine qui fait vivre le film avec son talent habituel. Son charisme illumine l'écran alors que le fêtard -qui rentre en dansant, sous le regard désapprobateur de son domestique (Bartkevitch excellent)- se transforme en père attentif qui pouponne l'enfant trouvé. On pense au Kid (1921) de Chaplin -sur un mode mineur- en voyant son intéraction avec le jeune acteur. Nathalie Lissenko, la mère abandonnée dans le dénuement, est engagée comme nurse de l'enfant et un tendre sentiment s'établit entre la bourgeoise déchue et le marquis noceur. Mais, le film évite une conclusion heureuse retrouvant là les origines russes de son auteur. Octave va se retrouver seul alors qu'il pensait que le bonheur était tout proche. Mosjoukine montre avec ce film non seulement son talent d'interprète, mais aussi son talent de metteur en scène avec cette ouverture où il tire le rideau révélant un vaste panorama du Carnaval Niçois, tel un magicien évoquant un conte pour adultes. Un très joli film. La copie de la Cinémathèque est malheureusement peu contrastée et très granuleuse.

2 commentaires:

CMSDT-Spectacles a dit…

Je découvre votre notice sur ce film que je révais de voir depuis longtemps... hélas, en vain, apparemment. Mosjoukine est un de mes artistes fétiches.
Ce film est-il encore visible quelque part ? Une édition DVD est-elle attendue ?
Merci pour votre blog, très instructif, et (trop) titillant. On ressort de sa lecture plus instruit, mais bien plus frustré !

Ann Harding a dit…

Vous pouvez voir une version numérisée du film à la médiathèque de la Cinémathèque française. Il n'y a pour le moment pas de DVD disponible de ce film qui appartient à la Cinémathèque.