jeudi 11 août 2011

Big City Blues 1932

Un film de Mervyn LeRoy avec Eric Linden, Joan Blondell, Walter Catlett, Guy Kibbee et Humphrey Bogart

Bud Reeves (E. Linden) quitte son Indiana natal pour aller à New York après avoir perçu un petit héritage. Il y retrouve son cousin Gibby (W. Catlett), un pique-assiette escroc à ses heures, qui l'entraine dans une party alcoolisée dans sa chambre d'hôtel. La soirée vire au drame lorsqu'une chorus girl meurt frappée par une bouteille...

Ce petit film Warner de série B dure seulement 65 min. Grâce à un scénario très bien ficelé, on passe un excellent moment avec une distribution en or, pleine de seconds rôles croustillants tels que le volubile Walter Catlett en pique-assiette, le bonhomme Guy Kibbee en détective d'hôtel alcoolique et même un jeune débutant mince à la voix rocailleuse, qui n'est même pas crédité au générique, nommé Humphrey Bogart. En l'espace d'une heure, on découvre le monde interlope du New York de la prohibition. On se cache pour boire dans des chambres d'hôtel après avoir reçu livraison de son bootlegger. Si le détective de l'hôtel se pointe, on lui donne une bouteille pour qu'il se taise. Les chorus girls, dont Joan Blondell, ne recherchent que quelques gogos à plumer ou tout au moins pour passer une bonne soirée, bien arrosée. Le cousin Gibby ne vit que d'expédient, en empruntant de l'argent à tout le monde. Quant au héros (Eric Linden) fraichement débarqué de sa province, il se retrouve plongé dans un univers qui le dépasse. D'autant plus que la soirée se termine au poste de police où il se retrouve soupçonné de meurtre. Heureusement, il sera innocenté et pourra rentrer à Hoppersville (Indiana) seulement 48 heures après son départ. Il a perdu tout son argent, mais il a découvert l'amour grâce à Vida (Joan Blondell). Une charmante petite série B.

Aucun commentaire: