lundi 17 janvier 2011

The Ring 1927

Un film d'Alfred Hitchcock avec Lilian Hall-Davis, Carl Brisson et Ian Hunter

Jack Sander (C. Brisson) est boxeur pour une attraction sur un champ de foire. Un jour, il est repéré par le manager de Bob Corby (I. Hunter). Jack devient son entraineur. Mais, Bob s'intéresse un peut trop à sa femme (L. Hall-Davis)...
Pour ce film, Hitchcock combine le film de boxe et une histoire de jalousie. Certes le sujet est assez banal, mais il y a ajoute des petites touches qui rendent le tout intéressant. Lors de la première rencontre entre Bob Corby et la fiancée de Jack, il lui offre un bracelet en forme de serpent. Ce bracelet va réapparaître dans de nombreuses scènes comme le 'corps du délit' et augmenter la jalousie de Jack plus que ne le ferait un long discours. On ne peut que louer les trois interprètes principaux dans leur rôles respectifs. Le film se termine par un long match de boxe entre les deux hommes dans le gigantesque Royal Albert Hall. Ce combat a pour but la 'possession' de Lilian Hall-Davis. Dans l'ensemble, c'est un film tout à fait intéressant, même s'il ne fait pas partie des meilleurs de Sir Alfred. Maintenant, il faut que je mentionne la qualité désastreuse de la copie présentée par la Cinémathèque lors de cette projection avec un pianiste. C'était un contretype français (16 mm) extrêmement abimé et granuleux. Il est incompréhensible que ce film ait été présenté dans des conditions aussi lamentables d'autant plus qu'il existe une copie 35mm au National Film Archive de Londres. Je ne vois pas l'intérêt d'engager un pianiste pour accompagner un film quand la copie est aussi laide. Un petit mot sur le pianiste Mathieu Régnault que j'ai déjà entendu plusieurs fois. Il a du talent et a de bonnes intuitions; mais, il fait par moment des longues pauses, qui n'ont pas lieu d'être, au beau milieu de certaines scènes.

Aucun commentaire: